Gare Saint-Jean-de-Maurienne (TELT)

ESQ APS APD DCE ACT DET VISA EXE  AOR

Concours restreint

équipement public

Saint-Jean-de-Maurienne (73)

TELT_SJDM_PERS_parvis bas.jpg

Perspective extérieure sur le parvis bas

TELT_SJDM_PERS_neige.jpg

Perspective extérieure sur le parvis haut

TELT_SJDM_PERS_nuit.jpg

Perspective extérieure de nuit

TELT_SJDM_PLAN MASSE_1500.png

Plan masse

TELT_SJDM_Coupe longitudinale 2.PNG

Coupe longitudinale AA

TELT_SJDM_Coupe longitudinale.png

Coupe longitudinale BB

TELT_Axonométrie flux.png

Axonométrie générale

MOA : Tunnel Euralpin Lyon Turin (TELT)

Architecte  : bordas+peiro

BET TCE: Arcadis

Ingénierie fluides et environnemental: TPFI

Surface : 2279m2

Budget initial : NC

Le site s’intègre dans une dualité forte d’un paysage façonné par la montagne (relief) et par les infrastructures ferroviaires (linéaire). Le projet s’articule donc dans un « entre-deux » et suit cette subtile dichotomie dans sa conception.

 

Morphologie et forme

La proposition s’érige comme un nouveau repère massif qui s’affirme dans le paysage. Une extraction rocheuse, un volume sculpté pour lui donner un lien dynamique et formel avec le paysage et son contexte.

Cette masse est perforée de manière stratégique pour offrir de la lumière naturelle et des cadrages choisis pour admirer la magnificence du paysage tout en s’adressant à la ville.

Posé sur un socle transparent, le volume entretient un lien fort entre l’intérieur et l’extérieur de la gare. La transparence apporte un contraste paradoxal socle/volume (ou corps ?) respectivement traduis par légèreté/masse.

 

Accessibilité générale, flux lisibles et seuils claires

La gare multi-orientée est conçu suivant plusieurs niveaux de parvis qui identifient les usages. Un parvis haut au sud en lien avec la ville historique, un parvis bas pour la station et la gare routière. Celui-ci s’ouvre sur un grand espace traversant d’attractivité et multifonctionnel au service de la ville. Il fait le lien avec le dernier seuil : les quais de la gare. Les flux sont clarifiés et intuitifs, l’intérieur est optimisé.

 

Transition écologique

Le volume prismatique est conçu comme une roche à partir d’un matériau local, écologique et noble : la terre en pisé d’une couleur foncée. Un matériau naturel et biosourcé. Sa forme atypique oriente une partie de la toiture de façon à pouvoir y implanter des panneaux photovoltaïques et sa « transparence maitrisée » évite les surcoûts liés aux grandes façades en verres et partage l’idée du projet d’une masse creusée.

Un bâtiment voyageurs économe en surface, en matière, en énergie.