Gare Stade de France 

ESQ AVPA AVPO EFE PROA PROB DET VISA AOR

Lauréat concours 2016

équipement public

Saint-Denis (93) 

DERNIERE PERSPECTIVE.jpg

© bordas+peiro / Société du Grand Paris / StudioSezz

© bordas+peiro / Société du Grand Paris / Graph

OPTION_FLUX_N°3-01.png
OPTION_FLUX_N°3-03.png
OPTION_FLUX_N°3-02.png
OPTION_FLUX_N°3-04.png

© bordas+peiro / Société du Grand Paris / Graph

PN1550_05_AVA_PLA_000498_1_Vue du quai S

© bordas+peiro / Société du Grand Paris / Graph

07 - A3- Coupe CC.jpg
06 - A3- Coupe AA.jpg
domesticité26102017_arbre_aminci_v3_cie

Chantier

sgprollando-260220-222.jpg
sgprollando-260220-245_1.jpg
sgprollando-260820-040.jpg

© bordas+peiro / Société du Grand Paris / Gerard Rollando

MOA: Société du Grand Paris

Architectes : bordas+peiro

Ingénieurs : Egis - Tractebel - Ingérop

Bim manager : Aecom

Conception Lumière : 8'18''

Conception Acoustique : AcoustB

Sécurité Incendie : CASSO&Associés

Consultant Flux : AREP

Budget initial : 97 M€

Etat : en études, AVP-B

bordas+peiro architecte, lauréat en 2016 de la nouvelle gare Stade de France, devient la plus jeune agence en charge d'une gare pour le Grand Paris Express, après celle de Clichy-Montfermeil où l’agence est architecte associée à EMBT.

Faire face à une gare imposante: logique de lignes / logique de volume

La future gare du Grand Paris express se situe sur le pôle intermodal La Plaine – Stade de France, longeant le mur sud de l’infrastructure du RER B. Plutôt que de venir concurrencer cette écriture, le projet de la nouvelle gare du GPE cherche à constituer un volume extrudé de verre et béton, à la lecture la plus neutre possible.

Dialoguer avec le bâti existant: monumentalité /domesticité

La dimension monumentale indéniable de cette infrastructure clé dans le fonctionnement de la pièce urbaine se heurte à un tissu de logements d’hauteur modérée. Ainsi, le projet conjugue échelle monumentale et domesticité dans le traitement de la façade et des espaces publics du parvis sud.

 

Un volume central sculpté et baigné de lumière: massivité /légéreté

Le projet de la Gare de Stade de France est principalement marqué par la dichotomie entre la dimension monumentale d’une grande infrastructure capable d’absorber 30 000 voyageurs à l’heure, et la dimension domestique d’un quartier d’habitation récemment reconstitué à partir du tissu de la Petite Espagne à Saint Denis.

L’espace intérieur est pensé de manière à se servir des éléments de structure comme des éléments articulateurs d’une expérience spatiale unifiant tous les parcours autour d’un vide central baigné de lumière, mettant en scène la mobilité des usagers.

L’équipement de transport est donc un équipement fonctionnel mais également le théâtre de l’effervescence liée à la condition urbaine. Ce n’est pas une machine de transport, c’est bien au-delà, un lieu où l’on se croise, où l’on s’arrête, où l’on s’évade le temps d’un trajet ou d’un passage.

La gare de Stade de France a été exposée à la BAP 2019 à Versailles, parmi les 67 autres gares du Grand Paris.

 

Durant cette première édition, le public a eu l’occasion de découvrir les gares du Grand Paris à travers des maquettes, des présentations visuelles et des projections sonores.

 

Pour notre part, nous avons opté pour la présentation d’échantillons de béton , fabriqués en interne, au sein de locaux, des maquettes en céramique et une vidéo immersive sur le processus du projet, entre autres. Des perspectives étaient également exposées pour vous faire découvrir les espaces intérieurs et extérieurs de cette gare emblématique par son emplacement territoriale stratégique.

 

Nous vous donnons rendez-vous pour la prochaine exposition, avec plus de découvertes !

Exposition

Biennale d'Architecture et de Paysage de Versailles 2019

20190430_155305.jpg