Ville Infrastructure Structure

WORKSHOP : GARE CENTREALE DE VALENCE 

ENSA Bretagne / ETSICCPV

©  bordas+peiro. Tous droits réservés. 

2016

Responsables pedagògics / Responsables pédagogiques :

Anna Maria Bordas

Miquel Peiro

Enseignants : 

Juan Maria Songel

Claude Abou Khalil

Rozenn Boucheron-Kervella

Final Jury : 

Vicent Esteban Chapapria

Alejandro Pons

José Aguilar

Luis Alonso de Armino Perez

Josep Lluis Miralles

Ecoles :

ENSA Bretagne

ETSICCPV Valencia

THE LINKING PARK

Jiha JEONG, Coralie LE LOUËR, Patryk KALETA, Manon LAVENANT, Frederico CENDRET

Estudiants / Etudiants :

Robert HACER

Adèle AMIOT

Alejandro BABBERA

Thea BLAKSETH HUSE

Marie BOIRON

Inès BONO

Frederico CENDRET

Elisa CORNEJO

Sebastien DIETRICH

Quentin DUNY

Noémie GUIBERT

Annika HINRICHS

Jiha JEONG

Brunehilde JAGUT

Patryk KALETA

Ales KLASEK

Manon LAVENANT

Coralie LE LOUËR

Anna LE MOAL

Pauline LE ROCH

Clémence PASCAL

Dimitri PELISSIER

Julie PESNEAU

Sebastian REINELT

Jurgita REPSYTE

Migle RUTKAUSKAITE

Manuel SANCHEZ-SOLIS

Jordan SOUCHET

Pablo TARIN

Théo TRUBLARD

Silvia VELASCO

Clémentine VIGOUROUX

VAL-HIGH-LINE

Inès BONO, Silvia VELACSO, Brunehilde JAGUT, Clémence PASCAL, Manuel SANCHEZ-SOLIS, Sebastian REINELT, Dimitri PELISSIER, Jordan SOUCHET

MAIN HALL GREEN 

Adèle AMIOT, Thea BLAKSETH HUSE, Elisa CORNEJO, Quentin DUNY, Ales KLASEK, Pauline LE ROCH, Pablo TARIN, Clémentine VIGOUROUX, Annika HINRICHS

Ecoles: ENSA Rennes, ETSICCPV Valencia

Responsables pédagogiques/organisation: Miquel Peiro, Anna Maria Bordas

Enseignants: Juan Maria Songel, Claude Abou Khalil, Rozenn Boucheron-Kervella

Final Jury: Vicent Esteban Chapapria, Alejandro Pons, José Aguilar, Luis Alonso de Armino Perez, Josep Lluis Miralles

When we decided to organize this workshop, we wanted to handle three items that are essential for us in the same pedagogical project: to cross students from engineering and architectural schools, to do it in an international scope, and to work in a subject that we think is not enough discussed in architectural schools, the relation between infrastructure and urban development of the cities.

The subject that we worked on was the Central Station project of the City of Valencia. The Central Station (Estacio del Nord) is situated in the center of the city and the rails of the train creates an important void between two parts of the city. There is a very old and dreamed project in the city that was to bury these rails and stich the city. In 2004, when high speed train arrived in the city, the timings were very short and the government decided to create a second provisional station “Joaquin Sorolla”.

     Le directeur de l'ENSAB, Jean François Rollin, a inauguré, le 26 Avril 2016, l'exposition des projets résultants du Workshop "Ville/Infrastructure/Structure". Miquel Peiro, organisateur du workshop, et l'équipe enseignante, composée d’Anna Maria Bordas, Claude Abou-Khalil et Rozenn Kervella, ont animé le débat et la présentation des étudiants afin de partager cette expérience avec l'ensemble de la communauté enseignante. Ce Workshop a eu lieu entre les 23 et le 26 Février 2016 et a réuni des étudiants et des enseignants de l'ENSAB (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Bretagne) et de l'ETSI CCPV (Ecole d'Ingénieurs Caminos Valencia).


     Cet atelier a été pensé comme un travail complémentaire entre les étudiants en architecture et les étudiants en ingénierie. Quatre jours d'expérience intense pour inculquer aux étudiants, ingénieurs et architectes, de nouvelles visions de dynamique pluridisciplinaire et multinationale collaborative. En mêlant infrastructure de l'espace et sensibilité de celui-ci, la combinaison des deux pensées -qui peuvent être juxtaposées- commencent à communiquer et à se nourrir l'une de l'autre, tout au long de ce workshop, entre l'ETSICCPV et l'ENSAB, mais également entre cultures avoisinantes.


     La réflexion a été faite sur la zone de la gare de la ville de Valence, bâtiment emblématique datant de 1904. La présence du faisceau ferroviaire, depuis le début du XXe siècle, a conditionné la croissance de la ville et a marqué une coupure dans le tissu urbain. Depuis les années 70, la ville souhaiterait mettre les rails en souterrain afin que cet espace soit approprié par les habitants. Avec l'arrivée du TGV à Valence dans les années 2000, une gare provisoire a été créée à 1km de l'ancienne gare.
En temps de crise, l'occasion se présente pour réfléchir à différents grands scénarios urbains afin de pouvoir en tirer les meilleures idées possibles pour la construction de la ville de demain.

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Instagram