Gare Stade de France 

AVPA AVPB PROA PROB DET VISA AOR

équipement public

Saint-Denis (93) 

© EMBT. bordas+peiro. Tous droits réservés. 

Maîtrise d’ouvrage : LTF Lyon Turin Ferroviaire SAS
Architecte : EMBT Enric Miralles Benedetta Tagliabue
Architecte associé: bordas+peiro
Maîtrise d’œuvre structures et façade: bordas+peiro
Maîtrise d’œuvre fluides: Girus
Acousticien: AVLS
Economie: Bureau Michel Forgues
Budget initial: 48 M€
Etat actuel : 2ème prix du concours international restreint

   Le concours pour la Maîtrise d'Oeuvre architecturale a été remportée par l'équipe EMBT Bordas+Peiro en septembre 2014. Nous travaillons aux côtés de notre équipe de maîtrise d'oeuvre avec BMF, AVLS, Arbor&Sens, Casso, Dumas Lumière et Acadie.

Exposition "Les passagers du Grand Paris Express"

La gare de Clichy Montfermeil se situe dans l’espace central du site du Plan de Renouvellement Urbain qui a été développé sur la communauté d’agglomération depuis 2004. Ce plan a modifié énormément la morphologie du quartier et a permis de nouveaux développements d’équipements publics. La gare de Clichy Montfermeil vient conclure ce renouvellement urbain et apporter un espace public de qualité en surface, dans un espace qui actuellement se trouve déserté. La création d’une pergola permet de créer un signal d’identité pour la gare et en même temps accueillir le marché.

L’architecture de notre projet ne cherche pas à imposer des lourds symboles sur les espaces investis, mais à souligner tant l’appartenance au réseau, comme à la particularité du lieu. C’est ainsi que nous avons développé un continuum spatial entre les espaces intérieurs de circulation et la pergola extérieure sur la place sur une thématique autour du tissage entre cultures et à partir de teintes chaudes apportant lumière et couleur, optimisme. Ce continuum spatial est réalisé à partir d’une structure métallique qui s’adapte à des contours souples et permet de loger des panneaux réalisés à partir d’un matériau tissé.

Les espaces extérieurs font l’objet de dialogue avec tous les partenaires sociaux et politiques impliqués dans le développement du quartier, afin de trouver la meilleure configuration en surface pour créer une place support de nombreux usages et créatrice de vie.

A l’intérieur de la gare nous avons axé le travail autour de la mise en scène de la mobilité et le jeu entre lumière et panneaux tissés. Les voyageurs pourront percevoir la dimension métropolitaine de la mobilité en parcourant un espace central de 25m de diamètre et 16m de hauteur sur des escaliers mécaniques en porte-à-faux tel des fils d’Ariane. Un puits de lumière vitré donne de la lumière à cet espace et permet d’accentuer les reflets des panneaux tissés, dont l’apparence variera en fonction des heures du jour et des saisons.

     Le projet pour la gare de Susa est le résultat de l’imbrication de l’ouvrage d’art du train, de la gare parcourue par les passagers et de la topographie. Le programme prévoit de maintenir le mur de soutènement en dessous de la ligne ferroviaire existante et de surélever, jusqu’à 8 mètres de haut, la côte envisagée après travaux. Afin d’éviter la barrière paysagère initialement prévue, le projet propose de réaliser la gare dans le creux laissé sous la ligne historique, dans le but de consommer une surface de terrain moindre et de l’intégrer dans le paysage.

  

     La gare et l’ouvrage d’art sont donc imbriqués mais traités de façon dissociés au niveau structurel afin de proposer la solution la plus adaptée à chaque ouvrage :

 - Pour l’ouvrage d’art : il est conçu en poutres béton précontraintes en dessous du niveau de la linea storica et via montello, à partir de poutres précontraintes en forme d’arc au-dessus de la gare et en dalle précontrainte au droit du croisement des deux voies. Les plafonds de la gare sont traités à partir de voûtes béton se glissant entre les poutres de l’ouvrage d’art.

 - Concernant la toiture en verre : la toiture en verre et l’auvent devant la gare présente une géométrie plus libre. La structure est constituée de fermes métalliques suivant la géométrie et s’appuyant sur l’ouvrage d’art ainsi que sur le sol.

 - Enfin, le plancher du niveau gare et infrastructure : la géométrie et la nature de ces ouvrages permettent un traitement de structure poteaux-poutres béton conventionnel.

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Instagram